Symétrie architecturale, 2016

Travail sur la disparition de l'Homme au profit d'édifice qui le surpasse

Symétrie architecturale Paris 2016 Léo Derivot Photographe

L'Homme est obnubilé par l'idée de créer des édifices de plus en plus imposants afin de montrer qu'il est apte à bâtir. Ce rapport à la création peut sembler très étrange étant donné qu'il révèle un souhait plus profond, celui de se cacher derrière des constructions gigantesques aux lignes parfaites mais,  somme toute, déshumanisées, qui dévoilent paradoxalement sa petitesse au point même de le faire disparaître.

 

Lorsque l'on pratique la street-photographie, les constructions environnantes sont souvent révélées par la puissance de leurs lignes et apportent leur graphisme frappant à l'oeil et l'image. 

 

Pour moi, l'idée est de travailler plus amplement l'utilisation de ces diagonales, parallèles, perpendiculaires et autres axes qui maintiennent les créations en équilibre afin qu'elles ne s'effondrent pas et de me permettre de créer de nouveaux espaces en post production. 

 

Je désire montrer comment on peut se ré-approprier ces édifices architecturaux qui surpassent l'Homme et qui ont été créés parc ses pairs.

 

Les photographies que je propose offrent au spectateur la possibilité de créer des associations d'images qui, tel un test de Rorschach, font peut-être apparaître son « moi profond ».

 

L'interaction entre les forces des différentes lignes entraîne une tension visuelle et enferme le spectateur en son sein jusqu'au moment où il tente d'y échapper par son imaginaire. 

 

N'oublions jamais que paradoxalement l'Homme est dominé par ce qu'il crée et non l'inverse tout comme le photographe est lui même surpasser par son sujet. 

 

Photographies tous droits réservés, Léo Derivot