ECRAN QUARANTAINE, Marseille, 2020

(Série en cours)


« Comment un pouvoir quel qu'il soit, accepterait un projet qui risquerait de fabriquer des citoyens responsables, critiques, capables de regarder la télé avec une certaine distance et même de l'éteindre pour regarder de plus près le voisin du palier ? »

Bernard Montaclair

 



Une multitude de donnés, de propos et d'images horrifiantes choquent, bousculent notre quotidien en pleine pandémie.

 

Des visuels à profusion hantent nos esprits déformés par la peur pour bon nombre.

 

L'autre nous intrigue, le monde extérieur est sujet à notre frayeur rationnelle ou non. 

 

Souvent terrifiés par la réalité nous désirons plonger dans le virtuel afin d'y trouver un espace de réconfort, un échappatoire, face à cette vie qui, elle même, nous échappe.

 

Déconfinons nous, mais surtout voyageons dans des réalités multiples et prenons le temps et la conscience de l'importance d'autrui.

 

Peut-être qu'il serait temps de repenser notre rapport à l'imagerie individuelle et collective, temps de résister, à l'intoxication de médias qui nous assènent du catastrophisme à outrance sans jamais remettre en cause le néolibéralisme et capitalisme mondialisé. 

 

Cette triste réalité ne fait que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés. Les morts qui se compteront alors, seront ceux de l’affrontement des puissants spéculateurs libéraux dans l’indifférence totale de l’intérêt collectif et des classes dominées, laissées pour compte.

 

 

Imaginons ensemble un après ou le temps sera apprécié à sa juste valeur et sa possibilité de dilatation connue de tous.

 

Le monde se précipite, calmons le, calmons nous et prenons le temps de simplement respirer et de nous reconnecter à notre intériorité afin d'être prêts à retrouver pleinement le monde extérieur.

 

Espérons que malgré l'enfermement physique que nous subissons nous deviendrons pour certains, et resterons pour les autres, curieux et ouverts à la découverte de l'inconnu.

 

Qu'adviendra-t-il de nous, qu'adviendra-t-il d'eux tous ?

 

Force et courage à toutes et à tous!